Les commerciaux adorent la vente mais 80% d’entre eux détestent la prospection

La prospection est une activité frustrante ; “C’est chiant ! J’ai peur de déranger les gens!”… Connaissez vous un seul commercial qui vous dit le matin : “génial! Aujourd’hui, j’ai phoning à froid”.  Le cold calling montre ses limites. D’après une étude réalisée par SalesShift, il faut en moyenne 8,4 tentatives pour joindre un décideur par téléphone, or, 80% des commerciaux abandonnent après 5 tentatives. Trop dure, trop chronophage, trop stressante, la prospection vivrait donc ses derniers instants ? Non car la prospection est vitale pour une entreprise.

Et aujourd’hui plus que jamais, car les clients sont de moins en moins fidèles. Ils sont sollicités en permanence par les canaux digitaux. Sans nouveaux prospects, il n’y aura donc pas de nouveaux clients, ce qui se répercute sur la pérennité de votre activité.

"ll faut en moyenne 8,4 tentatives pour joindre un décideur par téléphone, or 80% des commerciaux abandonnent après 5 tentatives."
SalesShift

Digitaliser la prospection ? oui mais à quel prix ?

Certains commerciaux ou dirigeants rêvent d’une activité où l’acheteur viendrait de lui même, séduit à la fois, par des actions marketing efficaces et une offre de valeur indiscutable. Dans ce monde idéal il n’y a qu’à attendre les leads entrants, faire les devis, et puis sortir son plus beau stylo pour signer un client conquis d’avance. Mais voilà, le marketing digital est cher. Et tous les petits malins du monde cherchent à contourner les algorithmes de google. Alors quand il s’agit de confronter les moyens et les ambitions en terme d’aquisition de contacts, la chanson n’est plus la même. Et c’est le cauchemar des directeurs Marketing, se faire traiter d’incompétent parce que les leads ne sont pas là, mal ciblés, ou en nombre insuffisants.

Le savez -vous ? Un décideur B2B sur deux a découvert un contenu sur Linkedin qui a mené à un achat.

La transformation commerciale touche toutes les fonctions de l'entreprise, la partie commerciale n'est pas épargnée..

La transformation digitale touche tous les secteurs de l’entreprise, et la partie commerciale n’est pas épargnée. Les dirigeants doivent s’adapter à cette nouvelle donne.

Aujourd’hui, on estime qu’un acheteur a déjà fait 60% de son parcours de vente avant de rencontrer un client, et comme souvent c’est souvent le premier qui tire qui gagne. Estelle Villard, Vice-Présidente et Responsable France de Medallia illustre cette nouvelle donne, “les entreprises doivent s’orienter vers la conception d’interactions omnicanales, et trouver un équilibre entre la vitesse et l’efficacité des nouvelles technologies et les canaux « humains » complémentaires.

C’est dans ce cadre et pour aider les entreprises qui souhaitent se donner les moyens de la réussite, avec un budget raisonné, que nous avons créé Jacbot. Notre expérience nous a montré qu’il faut aller chercher les clients, là ou ils sont c’est à dire sur les réseaux sociaux. Savez vous qu’un décideur B2B sur deux a découvert un contenu qui a mené à un achat sur LinkedIn. 

Pour lire l'article cliquez sur le lien
Pour générer plus de leads
Comments are closed.